Identification



Blog Amazoreus
 Envoyer
autres
Jeudi, 09 Août 2012 10:53

Le repiquage des drosos (ma recette) !

 

Les recettes drosos, il en existe déjà des tonnes sur le web, et c'est un sujet de discussion récurrent entre dendrobatophiles! Généralement, on en essaye plusieurs, on personnalise, puis lorsqu'on trouve le mélange qui nous convient bien, on le garde! La stabilité et la sécurité de la production d'insectes étant essentielles dans la réussite de nos élevages.

Mais certains débutants qui passent à la maison me demandent souvent ma recette.Je la partage donc ici. Elle n'a rien de plus ni de moins que les autres recettes des autres sites, mais c'est celle que j'utilise et qui me convient bien.

 

Pour environ 10 pots:

-2 bananes bien mûres

-2 pommes

-Flocons d'avoines (un peu plus d'1/3 de paquet soit environ 150-200g)

-levure de bière diététique, 1/3 de paquet, soit environ 50g

-un peu de spiruline

-gammares séchées

-parfois un peu de purée lyophilisée (si je n'ai plus assez de flocons d'avoine sous la main, en complément)

-et du vinaigre d'alcool

 

Je passe le tout au blender, jusqu'à obtenir, en ajoutant le vinaigre, une consistance entre le milk-shake et la compote.

 

Je verse ensuite quelques cm (2/3 cm pour les pots de "petites drosos" et et 3-5cm pour les pots à "grosses drosos") de cette mixture dans des gobelets de 50cl (pour le caractère pratique ensuite lors de la distribution).

 

Je chiffonne ensuite une feuille de sopalin , que je dépose sur la totalité de la surface (pour ne pas que les drosos aient accès au substrat assez liquide au début, et éviter qu'elles se noient).

 

Ensuite je mets donc les drosos (on me demande souvent combien! Difficile à dire, je n'ai jamais compté évidemment, mais autour d'une grosse cinquantaine certainement? Il est important d'en mettre suffisamment, pour que le pot parte pleinement et que les asticots soient présents en nombre avant que le substrat commence à se détériorer).

A noter que vous éviter les acariens, véritable plaie de nos cultures, je passe les drosos dans un fond de carbonate de calcium (ou de n'importe quel mélange vitaminé pour reptiles/amphibiens que j'ai sous la main, car toujours constitués sur une base de carbonate de calcium), avant de les passer dans le gobelet. (C'est à dire que je fais comme lors d'un nourrissage: je mets un fond de carbonate dans un gobelet de 50cl, je mets les mouches dedans, et je secoue légèrement pour qu'elles en soient recouvertes, puis je les verse dans le gobelet final)

 

pot de drosophile récent

 

 

Après 7-10 jours, vous verrez apparaitre les premiers asticots (petits au début, il faut avoir l'oeil!). Dès que la asticots grossissent, ils consomment vite le sopalin, mais c'est sans problème puisque le substrat est déjà plus sec.

pot intermédiaire

 

 

Et après 3 à 4 semaines après (selon la t°), le pot donne généreusement, les parois sont noires de drosophiles (la photo ne rend pas la réelle densité), vos Dendrobates se régaleront!

 

pot mature

 

Point important pour ceux qui débutent, il faut donc fonctionner en cycle, puisque les pots ne produisent que 3/4 semaines après, (et ne durent pas longtemps), pour avoir une production continue. Et donc faire ses pots de façons rigoureuse toutes les semaines!

 

Par exemple, le dimanche de la semaine S0, vous fabriquez des pots qui "donneront" la semaine S4. Puis le dimanche de la semaine S1, vous faites les pots qui donneront en semaine S5, etc... Ce qui veut dire qu'avant d'acquérir les premières Dendrobates, il faut prévoir de commencer à produire les drosos au moins 3-4 semaines avant! (ou avoir la possibilité d'en acheter en attendant! Car les premiers pots que vous ferez ne produiront pas de suite!)

 

 

Nathanaël

 

Ps: A noter qu'auparavant, j'utilisais pour seul ingrédient des croquettes pour chiens réhydratées dans de l'eau CHAUDE, et mixées au blender, pour obtenir la même consistance qu'exposé ci-dessus. La production était excellente, et les drosos bien grosses. J'ai délaissé cette technique pour plusieurs raisons.

Il existe aussi des poudres toutes prêtes vendues par ENT, DUTCH RANA etc... Elles ont l'avantage d'être simples et rapides à utiliser, et d'être productive. C'est un peu plus couteux, mais c'est un choix possible lorsqu'on débute, ou lorsqu'on veut faire vite/simple.


Lire 0 Commentaires... >>
 
 Envoyer
Note des utilisateurs: / 24
MauvaisTrès bien 
autres
Mardi, 22 Mai 2012 22:05

Reprise en mains du Blog!

 

Plus d'un an sans article..fallait quand même que ça reparte!!!

Je redémarre doucement avec juste une petite photo d'une boite de sortie d'eau. Tout simple: une fauna box, avec un bloc de tourbe, sur lequel montent les grenouilles une fois la métamorphose réalisée. Elles sont alors aussitôt transférées en terrariums à juvéniles.

 

On voit sur l'image: D. leucomelas, D. tinctorius "Nikita", D. tinctorius "oelemarie", D. azureus, E. mysteriosus, R. ventrimaculata.

 

boite sortie d'eau dendrobates tinctorius mysteriosus nikita, oelemarie, leucomelas, ventrimaculatus, ranitomeya

 

A venir au fur et à mesure des prochains jours:

-un petit tour du système d'élevage des têtards

-description des terras à juvéniles

-des photos de la nouvelle frog-room (en fonctionnement depuis l'automne dernier)

-des photos de diverses espèces

-repro de Melanophryniscus stelzneri  (juvéniles actuellement en croissance)


Lire 1 Commentaires... >>
 
 Envoyer
Note des utilisateurs: / 1090
MauvaisTrès bien 
animaux
Mercredi, 18 Mai 2011 10:41

Ne jamais désespérer!

 

Vous le savez, notre passion est difficile, voire décourageante par moment! On subit parfois des pertes inexpliquées, des pontes pourries, des tétards foireux, et j'en passe! Le chemin vers les repros maitrisées et durables est semé d'embûches!

 

Mais nos animaux sont parfois capables de nous étonner dans le bon sens. Je vais ici vous raconter l'anecdote d'un mâle azu, que j'ai depuis de nombreuses années (je n'arrive pas à dater son arrivée exactement, mais certainement au moins 5-6 ans, puisque je l'avais quand j'ai déménagé il y a bientôt 5 ans). Ce mâle a 3 caractéristiques:

-il est particulièrement joli en robe

-quand il "chante", aucun bruit ne sort! Son sac vocal semble atrophié. Ce qui d'ailleurs ne change rien pour les femelles. Le fait de le voir chanter suffit à les rendre réceptives. Il doit d'ailleurs bénéficier d'un certain "sex-appeal" puisqu'il a déclenché des pontes avec quasiment toutes les femelles que je lui ai présenté (et que certaines femelles ne pondaient qu'avec lui)

-plus embêtant, je le pensais stérile, puisque jusqu'alors, toutes les pontes avec lui semblaient non fécondées et pourrissaient très vite (alors que les mêmes femelles donnaient de bonnes pontes avec d'autres mâles avant ou après)

 

J'avais alors essayer plein de choses: plusieurs long repos, vitamines à gogo, multiples changements de terras, de femelles etc... toujours en vain.

J'ai failli m'en séparer, mais je n'en ai jamais eu le courage, car il m'avait été ramené par un ami aujourd'hui décédé, et l'affectif avait alors pris le dessus.

Il avait alors rejoins un petit terra, tout seul. Puis l'an dernier, j'avais ajouté le temps de la croissance, une jeune azureus, supposée femelle, en me disant que je la mettrai avec un autre mâle lorsqu'elle serait mature. Le temps a passé, la femelle a bien poussé, et je ne m'étais pas encore occupé de la déménager.

 

Mais contre toute attente, voici ce que j'ai découvert il y a quelques semaines!

 

 

 

Et oui, il n'est plus stérile! Ce couple fonctionne. Pourquoi, et comment, je ne sais pas. Je n'avais pas vu la ponte, la surprise fut donc totale!

Les premières larves n'étaient pas excellentes en qualité, mais depuis ce couple pond toutes les semaines et les pontes semblent bonnes!

 

Bref, ne jamais se décourager!


Lire 4 Commentaires... >>
 
 Envoyer
Note des utilisateurs: / 11
MauvaisTrès bien 
animaux
Lundi, 28 Février 2011 22:59

Evolution D.tinctorius Surinam Cobalt

 

Rappelez-vous la petite grenouillette particulièrement jaune!

 

 

Voici donc ce qu'elle est devenue quelques semaines après

 

En terme de couleur, ça a un peu évolué, mais l'éclairage n'est pas le même entre les 2 photos.

 

Par contre en terme de motif, c'est assez spectaculaire. Elle a justement perdu ce qui faisait sa différence par rapport à ses frères et soeurs. Elle devient tout à fait classique.

 

Preuve (si besoin est) que l'identification par photo n'est absolument par pertinente en ce qui concerne nos animaux, car la robe change énormément pendant la croissance...!


Lire 44 Commentaires... >>
 
 Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
animaux
Vendredi, 11 Février 2011 08:25

Test en cours de nouveaux substrats

 


Un petit billet rapide en passant, pour informer de tests en cours sur des nouveaux substrats.

Ça faisait un petit moment déjà que je me lassais des tradionnels substrats à base de tourbe, sphaigne, coco (et j'en passe) et de leur contraintes respectives.

Ma problématique, mais qui doit être partagée par d'autres, c'est d'avoir un substrat:

-simple

-qui ne colle pas à la peau des grenouilles

-hygiénique

-non dangereux

-d'un coût raisonnable

Surtout dans un bac de croissance pour jeunes, qui accumulent les contraintes:

-densité de population parfois très forte (!), 

-pas équipés (chez moi) de brumi auto permettant de "rincer" le sol

-peu/pas d'éclairage, et par voie de conséquence, peu/pas de plantes permettant de dépolluer le milieu

 

Dans ces conditions, on imagine bien, la charge de déchets azotés (et également aussi le déséquilibre en CO2, qui fait l'objet d'une autre réflexion en cours).

Hors, un petit retour ces derniers temps à mes premières amours, l'aquario d'eau douce, m'ont permis de constater les énormes progrès réalisés durant le laps de temps où j'avais "mis les voiles" vers d'autres hobbies. Et notamment l'apparition de sols dits "techniques". Il y a bon nombre de marques commerciales, qui semblent intégrer pour la plupart de l'Akadama. Il s'agit d'une argile cuite à basse température. Physiquement, ça se présente en sortes granulés, avec toutes les tailles possibles.

En terme de propriétés, son grand intérêt, c'est qu'elle absorbe tout, et relargue ensuite aux racines des plantes doucement. Elle permet donc de réaliser un sol sain. Autre avantage, pas besoin de tasser comme la tourbe, pas de risque que ça colle à la peau des grenouilles. Pas de risque non plus que les grenouilles en avalent avec les proies.

 

Deuxième substrat présentant un intérêt à exploiter, la Zeolit. Il s'agit là d'un minéral blanc à brun selon les variétés, qui bénéficie aussi d'une forte capacité de rétention d'eau. Concernant l'ammoniaque, la capacité d'absorption serait encore plus importante!

Point de vue déco, ça peut dans un terra de présentation permettre d'ajouter également une touche minérale. j'en teste actuellement 2 variétés.

 

Je ferai des photos de ces substrats dès que possible, et vous informerai de lévfolution et de mon ressenti, mais je suis déjà conquis par la praticité.

 

A+




Lire 4 Commentaires... >>
 
« DébutPrécédent1234SuivantFin »

Page 1 sur 4